Réalisation: Le tour du monde (Around the world) (Rund um die Welt)

Avant toute lecture, merci de mettre la vidéo en plein écran en cliquant sur la forme avec quatre petits coins en bas à droite de la vidéo.

Le tour du monde (Around the world) (Rund um die Welt)

Réalisateur: Théodore Bing

Durée: 7,14 min. – Tourné à Vienne (Wien – Autriche / Austria / Österreich)

Remerciements à: Léa, Georges et Eva Desbiens, la ville de Vienne, mes parents.

© Théodore Bing – 2014
Tous droits réservés – All rights reserved

 

Ce film, tourné à Vienne en Autriche, est composé de 16 plans fixes réalisés avec un appareil photo Canon EOS 500D.

Ces plans ont été réalisés autour du « Ring » de la ville, route périphérique qui entoure/enferme le vieux centre ville, dans lequel se concentre une bonne partie des lieux emblématiques de la ville. C’est autre chose que les lieux communs habituels, que les attraits touristiques de cette ville que j’ai voulu montrer.

J’ai décidé de tourner l’objectif dans tous les sens du terme.

D’une part, vers l’extérieur de la ville, afin de proposer un autre regard. Vers l’extérieur, vers l’ailleurs, vers les autres, aussi. Dans ce pays qui m’a semblé fermé sur lui-même, chauvin.

D’autre part, en le tournant sur lui-même, permettant ainsi de capter d’autres plans de la réalité que ceux que l’on a l’habitude de voir. Ces plans en biais proposent un autre regard sur la vie, sur chaque instant. Décalant petit à petit les plans, donnant, si on les met bout à bout, l’impression de faire le tour du globe terrestre, on ressent de plus en plus fortement cette force gravitationnelle qui est en fait le sujet, l’acteur principal du film. Donnant parfois l’impression que les personnes, que les véhicules en mouvement déploient une force incroyable, ou qu’ils vont simplement tomber « vers le bas ». C’est ce jeu avec nos références de haut et de bas qui m’a intéressé, références qui semblent n’avoir aucune réalité, qui ne semblent pas pertinentes à l’échelle de l’univers. C’est donc une vision plus réelle de la réalité que j’ai essayé de capter. On voit que les corps (humains ou non) et les véhicules qui se meuvent font à chaque instant un effort, réagissent à la gravité et agissent en conséquence pour maitriser cette force qui à chaque instant est présente. Il m’a semblé que notre vie est un combat permanent avec/contre cette gravité.

La première partie du film à été tournée en matinée et la seconde en après-midi. Le premier plan au lever du jour, et le dernier avant la tombée de la nuit. Pour donner l’impression d’une journée entière. D’un tour du monde en un jour. Pour montrer un univers qui bouge, une planète en vie, qui vit et qui tourne.

Sur le premier et le dernier plan, on peut apercevoir un observatoire astronomique (le même, comme un cycle, comme celui des planètes), c’est un appel à regarder le reste du monde, de l’univers. Regarder vers le cosmos, qui est ce dans quoi nous vivons sans en connaître ni les limites, ni les raisons.

Théodore Bing

le 29/03/2014

2 commentaires

Laisser un commentaire